En concert mercredi 22 à la Maison de la Radio – Studio 105 – Foule Sentimentale 

L’événement de mercredi est complet mais l’émission de Didier Varrod sera diffusée le vendredi 24 février à 23h.

http://www.maisondelaradio.fr/evenement/emission-en-public/foule-sentimentale/avec-fishbach-et-la-feline

Publicités

En studio avec Lætitia Sadier

la_feline-laetitia_sadier

Lætitia Sadier est une figure culte de la scène musicale indépendante. Égérie et musicienne dans Stereolab puis dans le projet Monade, elle publie des albums solo remarqués depuis  2010 (The TripSilencio puis Something Shines en 2014)
Volontiers inspirée par la démarche intègre et audacieuse de Lætitia, je l’ai invitée à me rejoindre pour deux jours de musique collective au Studio Redbull (Paris) qui me fait l’honneur d’accueillir le projet.
Pendant deux journées de studio, les 20 et 21 janvier, nous reprendre ensemble, dans une version bilingue et transformée, un des nouveaux titre de mon album à paraître le 27 janvier, et créerons une composition commune.
http ://lafelinemusic.com

What Power Art Thou? Une reprise de l’air de Purcell

Le merveilleux Xavier Thiry m’a gentiment autorisée à publier ce titre où je lui avais prêté ma voix, pour une adaptation au MS10 et au talent du célèbre air de Purcell « What Power Art Thou » dans King Arthur. C’était beau et à chanter, extrêmement émouvant. Plus qu’émouvant d’ailleurs car tout mise ici sur l’essoufflement, et j’ai toujours dans la vie ce petit souffle court, encore plus court quand je suis émue. (Je mourrai probablement d’une maladie respiratoire). J’ai trouvé une image de la tombe de Robert Falcon Scott, héros d’enfance, qui s’y connaît en grand froid et Antarctique, pour accompagner ce brûlant « Let me freeze again ». En ces temps où le réchauffement climatique passe pour un hoax, misons sur la congélation.

Dans la Book Box de Radio Nova

J’étais l’invitée jeudi 6 octobre dans l’émission Pow Wow de Richard Gaitet sur Radio Nova.

On a parlé de «Senga», de «Trophée», et j’y ai lu les pages les plus lacrymales de Nick Cohn sur Johnnie Ray, dans  Awopbopaloobop Alopbambom (1969).

À écouter en podcast ici.

Avec Hervé le Tellier, dessinée sur le vif, par le dessinateur Wandrille.