Après le concert du 12 décembre au Café de la Danse

Confirmation ce jeudi 12 décembre qu’il y avait bien le mot rêve dans grève. Je me souviendrai de ce Café De la Danse, de ce plaisir de délivrer Vie Future et des réminiscences d’Adieu l’enfance et de Triomphe, dans un set plein d’intensités et de sens pour moi, avec Sébastien Dousson à la basse, Antoine Kerninon à la batterie et Akemi Fujimori aux synthés, et tout cela avec vous qui avez rempli la salle, public héroïque de marcheurs de la nuit – et de la pluie. Une pensée aussi pour ceux qui n’ont pu venir alors qu’ils le souhaitaient tellement.
Et bravo et merci à GISÈLE PAPE pour ce très beau concert d’ouverture!

Voir le report écrit par Le Cargo!

https://www.lecargo.org/spip/la-feline/le-cafe-de-la-danse-paris/article10448.html

Quelques photos de Thomas Bader
Photo Arnaud Se